Les ateliers « Merci Julie » pour bien vieillir

Crédit : Ilyes Receveur

Le 5 octobre à Frasne, les seniors avaient rendez-vous avec Elise Maréchal, ergothérapeute, pour un atelier de deux heures intitulé « Bien vivre chez soi avec l’avancée en âge ».

Vivre au mieux à son domicile, grâce à des ateliers de prévention du vieillissement réservés aux plus de 60 ans… comme à Frasne ou à Rougemont début octobre avec « L’atelier de Julie » animé par une ergothérapeute.

Structure nationale, « Merci Julie » essaime ses ateliers dans tout le département : dix étaient prévus en 2020 mais plusieurs n’ont pu avoir lieu en raison de la pandé­mie, relayés par des séances de télé-er­gothérapie. L’antenne locale réalise ces ateliers avec le soutien de la Conférence des Financeurs de la prévention de la perte d’autonomie, présidée par le Département.

Ce 5 octobre à Frasne et le lendemain à Rougemont, les seniors avaient rendez-vous avec Elise Maréchal, ergothérapeute, pour un atelier de deux heures « Bien vivre chez soi avec l’avancée en âge », proposé gratuitement. « Je présente des aides techniques et technologiques pour améliorer le quotidien et favoriser l’indépendance. C’est l’occasion pour les personnes présentes de découvrir mais surtout de manipuler les outils présentés. Ce sont des solutions concrètes qui répondent aux besoins et aux capacités de chacun ». Des exemples ? Des couverts à double usage adaptés pour compenser une déficience, un ouvre-bocal électrique, une planche de bain, un enfile-bas : la liste est longue.

Des solutions pour faciliter le quotidien

« Si je n’étais pas venue, je n’aurais jamais su que tout cela existe ! » commente Noëlle. « Je suis là par curiosité mais cela fait écho pour des personnes de mon entourage. J’aime beaucoup la brosse à manche recourbée pour le dos » ajoute Jean-Pierre. Elise Maréchal recense les solutions pos­sibles qui facilitent le quotidien. Un tour d’horizon qui peut aussi être complété par une évaluation à domicile, si le besoin s’en fait sentir. Les ateliers sont suivis par des échanges, la communication d’adresses où se procurer le matériel présenté et les financements éventuels, comme dans le cadre d’un aménagement du logement.

Cette année, 63 actions de prévention pour les personnes âgées sont proposées par une vingtaine d’opérateurs associa­tifs ou institutionnels et soutenues par la Conférence des Financeurs de la préven­tion de la perte d’autonomie, présidée par le Département du Doubs.

PLus d’informations sur la Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie :http://www.doubs.fr, rubrique solidarités humaines

Dans la même catégorie dans ce numéro :