Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) : « Entre 140 et 160 appels chaque jour »

téléopératrice Crédit : Droits réservés

Célia Meyer, agent d'accueil à la Maison départementale des personnes handicapées du Doubs (MDPH), a poursuivi depuis son domicile sa mission de conseil et d’accueil téléphonique durant tout le confinement.

Dès le début du confinement, les équipes de la MDPH du Doubs se sont mobilisées rapidement. Beaucoup étaient équipées matériellement pour le télétra­vail et le fonctionnement de cette structure départementale était également déjà en gestion totalement dématérialisée. Julie Masselot, directrice délé­guée de la MDPH, précise : « L’accueil physique a été fermé dès le mardi 17 mars midi. En quelques jours, nous avions entre 140 et 160 appels quotidiens, pris en charge par quatre agents. Chaque profes­sionnel a contribué au maintien de contacts réguliers avec les structures accompagnant des personnes handicapées et avec les familles pour les aider à sur­monter ce confinement difficile et à trouver des solutions si besoin. Dans le respect des directives nationales, certains droits ont été automatiquement prolongés durant six mois. Cette mesure a bien entendu rassuré les béné­ficiaires. Notre objectif pendant ces deux mois a été que chacun puisse surmonter au mieux cette période, qu’il puisse y avoir une continuité de réponse à tous les besoins, notamment les soins ou la continuité éducative chez les enfants ».

Marie-Laure Dalphin, conseillère départementale du canton de Besançon-3

Les personnes en situation de handicap ont bénéficié sans rupture ou avec prolongement des droits perçus grâce à la mobilisation des équipes de la MDPH en télétravail. Les séances de la Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) se sont tenues sans rupture en audioconférence. Je suis restée et resterai très attentive aux besoins des institutions et associations.

David Barbier, conseiller départemental du canton d’Audincourt

Face à cette crise inouïe, inédite, les EHPAD ont été accompagnés par la quinzaine de travailleurs sociaux du Département. Ces agents ont été en première ligne : « sur le pont », présents, constants. Les personnes handicapées ou âgées, et les personnels des EHPAD, le reconnaissent et les remercient.

Les agents du Département mobilisés durant la crise sanitaire : retrouvez ICI le portrait de Célia Meyer (en photo) ainsi que celui de plusieurs autres agents du Département.

Dans la même catégorie dans ce numéro :