Le Département en action pour la protection de l’ENFANCE et de la FAMILLE

Crédit : Mélodie Pardonnet

Deux millions et demi d'euros permettront de créer 34 places supplémentaires en internat et 40 pour le placement éducatif à domicile.

Création de places, développement des parcours pour l'enfant, lutte contre la pauvreté, accompagnement renforcé des acteurs de l’Aide sociale à l’enfance… Avec ce plan défini suite à un diagnostic de 2019, le Département se mobilise pour agir au plus près de l'intérêt de l'enfant en lien avec sa famille, tout en consolidant et en ajustant les dispositifs existants.

Fin mai 2020, 1 211 enfants étaient confiés à l’Aide sociale à l’enfance (ASE) dans le Doubs, soit suite à une décision de justice, soit à la demande des familles. Plusieurs solutions existent pour les aider à sur­monter une période difficile : plus de la moitié bénéficie d’un placement familial, auprès des 353* assistantes familiales employées par le Département. Les autres enfants sont le plus souvent en établissements, tels que les Maisons d’enfants à caractère social (MECS) et les centres éducatifs. Pour les jeunes ayant atteint 18 ans, le Département peut les accom­pagner dans l’accès à leur auto­nomie sociale et professionnelle en leur apportant un soutien en matière de logement, de res­sources ou dans leur cursus scolaire. Ce faisant, cet accom­pagnement permet d’éviter les sorties non préparées de l’ASE.

Le Placement éducatif à domicile, une solu­tion intermédiaire

Avec ce plan d’actions enfance-famille, le Dépar­tement va consacrer deux millions et demi d’euros pour créer de nombreuses places supplémentaires : 34 en inter­nat et 40 pour le Placement éducatif à domicile (PEAD), une solution intermédiaire qui concernait 131 enfants dans le Doubs fin mai 2020. Sébas­tien Barlot, référent éducatif au Pôle enfants confiés à Besan­çon, s’occupe notamment de plusieurs PEAD : « C’est une modalité de placement particu­lière dans le sens où les enfants vivent la majorité du temps dans leur famille. L’accompa­gnement est donc différent et vise à soutenir les familles dans la prise en compte des besoins de leurs enfants. Pour cela les équipes pluridisciplinaires des Pôles enfants confiés et leurs partenaires travaillent avec les parents pour développer leurs compétences en s’appuyant sur une relation de confiance. Ces enfants sont confiés au Département qui peut, en cas de nécessité, les accueillir sur une place dédiée appelée place de repli. »

*chiffres fin 2018

Alain Loriguet, conseiller départemental du canton de Besançon-4

Dans les missions locales, comme celle du bassin de Besançon pour laquelle je suis vice-président, les jeunes de 18 à 25 ans sont accueillis, orientés et conseillés pour les aider dans leur insertion professionnelle. Cette mission d’accompagnement vers l’autonomie est un des enjeux majeurs du plan d’actions enfance-famille, notamment pour éviter aux enfants confiés au Département une sortie « sèche » à leur majorité.

Myriam Lemercier, conseillère départementale du canton de Besançon-1

L’enfance et l’égalité des chances restent plus que jamais au centre des préoccupations du Département du Doubs. Je salue l’investissement sans faille et l’énergie de nos travailleurs sociaux qui interviennent sur ce champ de compétences.

Dans la même catégorie dans ce numéro :