Aide sociale à l’enfance : priorité santé

Le Département a signé au printemps une convention avec la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) pour éta­blir des coopérations plus étroites et plus régulières. Trois objectifs :

  • Un traitement plus rapide et plus efficace des dos­siers, en particulier les demandes urgentes, pour les enfants de l’Aide sociale à l’enfance (ASE) qui ont droit à la Protection Universelle MAladie (PUMA) et à la Com­plémentaire Santé Solidaire (CSS) versées par la CPAM.
  • Davantage de prévention et de promotion de la san­té auprès des structures, des familles d’accueil et des jeunes de l’ASE, en particulier pour s’assurer qu’il y a bien un suivi par un médecin généraliste.
  • Un meilleur suivi des jeunes sortants. En effet, à sa majorité, le jeune voit sa couverture santé maintenue un an, le temps d’actualiser son dossier. Cette convention va permettre un travail plus étroit entre les services du Dépar­tement et la CPAM pour aider ce jeune à effectuer cette démarche et ainsi lui éviter de se retrouver sans couverture santé. À cet effet, un rendez-vous individualisé lui sera pro­posé par la CPAM.

Dans la même catégorie dans ce numéro :