Le Département s’engage contre la pauvreté

Photo : Melodie Pardonnet DEPT 25

En juillet 2019, la collectivité a signé une convention avec l’État de deux ans pour la mise en œuvre dans le Doubs du plan national de lutte contre la pauvreté. L’objectif d’ici 2021 est de faire évoluer ses missions et le travail social, notamment auprès des familles, avec des réponses plus adaptées et mieux réparties sur tout le territoire.

Dans le Doubs, 64 100 personnes vivent sous le seuil de pauvreté, soit 12,8 % de la population, un chiffre malgré tout inférieur à la moyenne nationale. Pour combattre ce fléau, le Département a décidé, dans le cadre de ce plan national et dans la continuité de son projet C@P25, de renforcer ses actions de soutien à la parentalité et de prévention précoce auprès des familles les plus vulnérables.

Des formations seront par exemple proposées aux travailleurs sociaux pour l’accompagnement des jeunes de 16/17 ans qui bénéficient de l’Aide sociale à l’enfance (ASE). C’est en effet au moment où ils sortent de ce dispositif, quand ils deviennent majeurs, que le risque d’entrer dans la précarité devient très fort.

Accompagner davantage les familles fragiles

De plus, le Département a décidé de faire évoluer les missions des équipes de la Protection maternelle et infantile (PMI) pour leur donner plus de temps afin d’assurer un suivi des bilans en école maternelle, de mieux accompagner les familles les plus fragiles et de suivre davantage à domicile les enfants de moins de trois ans bénéficiant d’une mesure de protection.

Ce plan s’inscrit également dans le Plan départemental pour l’insertion et l’emploi avec plusieurs actions prévues en 2020 notamment pour les allocataires du RSA, comme un nouveau dispositif d’orientation pour mieux aider les personnes les plus fragiles à retrouver le chemin de l’activité, puis de l’emploi.

Dans la même catégorie dans ce numéro :