Le pont de Ludwigsburg bientôt en travaux

Photo : Elona Massoni

Nécessaire cure de jouvence pour le pont de Ludwigsburg à Montbéliard. Il sera, à compter du mois d’avril, en travaux pour quatre mois : reprise complète de l’étanchéité et création d’une voie verte qui entrainera la fermeture d’une demi-chaussée.

Le pont de Ludwigsburg est l’axe principal de l’entrée à Montbéliard depuis la sortie de l’autoroute A 36. Chaque jour, ce sont quelque 35000 véhicules dont 1600 poids lourds qui empruntent cet ouvrage d’art long de 320 mètres. Un trafic intense qui impose aujourd’hui une profonde réhabilitation.

« Nous serons contraints de fermer une demi-chaussée – d’abord la partie aval, du côté de la Petite Hollande – puis travailler sur l’autre moitié, explique Ahmed Khedim, chef de service à la Direction des routes du Département. Le sens de circulation sera maintenu pour sortir de Montbéliard, après concertation avec la municipalité, afin de ne pas engorger l’entrée de ville. »

Les véhicules légers seront déviés intra-muros tandis que les poids lourds le seront par l’entrée de Sochaux, via la départementale 437 et la 613. Une signalétique appropriée sera mise en place, y compris sur les panneaux à message variable de l’autoroute.

Création d’une voie verte

« Le pont est classé 3 au niveau de ses pathologies poursuit Ahmed Khedim. Autrement dit un état préoccupant. L’ensemble est fragilisé en raison d’un grave défaut d’étanchéité susceptible d’impacter la structure de l’ouvrage ». La reprise globale de l’ouvrage d’art impliquera celles des réseaux enfouis, des trottoirs, de la chaussée, des garde-corps et des travaux de maçonnerie. À cette occasion, le Département a souhaité profiter de ce chantier pour y aménager une voie verte qui rejoindra l’avenue d’Helvétie. Avec ses 2,50 mètres de largeur, elle permettra aux cycles et piétons de circuler en toute sécurité, sous un éclairage lui aussi remis à neuf. Ce chantier d’1,4 million d’euros est financé par le Conseil départemental du Doubs, en partenariat avec la Ville de Montbéliard pour l’éclairage public.

VOIES MODES DOUX : BIENTÔT UNE NOUVELLE SIGNALÉTIQUE !

Fin janvier, les agents et les élus du Département et de Doubs Tourisme ont rencontré les représentants des Communautés de communes des Deux Vallées Vertes, du Doubs Baumois et de Frasne Drugeon pour leur proposer d’expérimenter dès l’été 2022 la signalétique cyclable « points nœuds » sur leur territoire. «Ce système, largement déployé au Benelux, utilise le réseau routier existant. Un numéro est attribué à chacun des carrefours, devenant un nœud, qui renvoie vers d’autres nœuds. Cela offre plus de liberté, plus de possibilités aux cyclistes en leur proposant une variété de boucles. Ils peuvent découvrir la richesse des territoires suivant leurs propres envies et centres d’intérêts», précise Arnaud Pillet, référent politique cyclable au Département.

Dans la même catégorie dans ce numéro :