Les cloches Obertino, un savoir-faire unique

L'histoire débute il y a près de deux siècles lorsque la famille Obertino, fondeurs de cloche originaire d'Italie, s'installe dans le village de Labergement-Sainte-Marie. Une famille qui se scindera un siècle plus tard, une branche partant à Morteau. Les deux maisons perpétuent aujourd'hui un savoir-faire ancestral.

Photo : Valentin Gloriod

La Fonderie Obertino Charles, basée depuis 1834 à Labergement-Sainte-Marie, continue de fabriquer les cloches de vache selon les mêmes procédés artisanaux. « Rien n’a changé : le moulage, la coulée, la finition. Le seul changement est lié à la façon de chauffer le métal. C’est un métier rare que nous avons à cœur de faire perdurer, témoigne Bénédicte Paulin, la gérante. Nous travaillons surtout pour les agriculteurs, pour fabriquer ou réparer les cloches mais nous avons aussi des demandes de particuliers, d’associations… pour en fondre avec inscription en relief. Ils aiment offrir ce produit de valeur, qui fait partie de notre patrimoine et qui se transmet. Les gens reviennent beaucoup à l’artisanat ».

Photo : Obertino Morteau

Obertino Morteau et son Atelier Cuir, de la famille Jean Obertino, installés à Morteau depuis 1931, s’attache aussi à défendre ce savoir-faire historique et ont ainsi obtenu le label EPV (Entreprise du patrimoine vivant), une marque de reconnaissance de l’État qui garantit l’excellence des savoir-faire d’une entreprise : « Nous fabriquons les cloches de vache avec les mêmes gestes manuels et techniques du 18e siècle. Nous travaillons pour le local et exportons dans le monde entier ! Nous nous sommes aussi diversifiés (médailles, signalétique…) pour faire face aux crises, en travaillant avec des sous-traitants locaux. Il faut que ce métier soit exercé pour perdurer », revendique Siv-Chheng Tiv, une dirigeante qui n’hésite pas à ouvrir les portes de son entreprise. Des visites sont organisées, sur inscription, avec le label « Made in chez nous » pour une immersion dans ces fonderies les plus anciennes de France.

PHOTOS OBERTINO MORTEAU

PHOTOS OBERTINO LABERGEMENT-SAINTE-MARIE

Géraldine Tissot-Trullard, conseillère départementale du canton de Frasne

« Il est très important d'être derrière nos artisans, nos entreprises et de promouvoir ces savoir-faire, pour les garder sur le territoire français et dans notre département. Mais aussi de promouvoir l'apprentissage et la formation, pour transmettre aux plus jeunes tout ce savoir-faire et toute son histoire, pour ne pas qu'il parte ou qu'il s'éteigne. »

Pour les contacter :

Charles Obertino, 15 rue de Mouthe à Labergement-Sainte-Marie. Tél. 03 81 69 30 72 ; cloches.obertino.c@orange.fr

Obertino Morteau, 44 rue de la louhière à Morteau. Tél. 03 81 67 04 08 ; contact@obertino.com

Dans la même catégorie dans ce numéro :