Tribunes politiques

Un Département sur tous les fronts pour répondre aux besoins du présent

L’été a permis d’amorcer le redémarrage des chantiers, en lien avec les entreprises locales : reprise du déploiement de la fibre optique notamment dans le secteur de Chay et des chantiers phares routiers comme Mor­teau-Montlebon.

La période des congés est également propice aux travaux dans les collèges. Au programme cet été : rénovation des sanitaires du collège Charles-Masson à Blamont, 5 salles de classes supplémentaires et une nouvelle cour végétali­sée au Collège Lou Blazer à Montbéliard.

Depuis le début de mandat 350 opérations de modernisation et de maintenance (accessibi­lité, sécurisation…) ont été menées. Plus de 70 M€ sont consacrés au numérique éducatif et au programme de modernisation des col­lèges, adopté par l’Assemblée départemen­tale en 2016 suite à un état des lieux priorisant 17 collèges compte tenu de leur état et préco­nisant des opérations lourdes sur les collèges de Quingey, Frasne, Bethoncourt et Villers-le- Lac, actuellement en cours.

Au cœur des transitions sociales, numé­riques, territoriales, énergétiques et environ­nementales, le Département du Doubs s’est fixé de nouvelles ambitions pour garantir aux générations futures un territoire durable : nouveau schéma cyclable départemental avec le développement de plus de 2000 km d’itinéraires cyclables, 3 sites en cours d’une labellisation « Espaces naturels sensibles », adhésion au projet de Parc Naturel Régio­nal du Doubs Horloger, Plan départemental d’urgence…

Une attention extrême est d’ailleurs portée à la préservation des ressources naturelles et la lutte contre la pollution des cours d’eau. En effet, le Département apporte, en complé­mentarité avec l’Agence de l’eau, un soutien technique et financier à hauteur de 4,7 M€ chaque année auprès des communes, EPCI et industries agro-alimentaires.

Merci aux agents du Département qui contri­buent au développement durable de notre territoire et à tous nous souhaitons une bonne rentrée !

Les élus du groupe majoritaire : union de la Droite et du Centre Christine Bouquin, Françoise Branget, Marie Chassery, Virginie Chavey, Jacqueline Cuenot-Stalder, Catherine Cuinet, Marie-Laure Dalphin, Odile Faivre-Petitjean, Annick Jacquemet, Sylvie Le Hir, Michèle Letoublon, Béatrix Loizon, Florence Rogeboz, Philippe Alpy, Serge Cagnon, Ludovic Fagaut, Philippe Gonon, Jean-Luc Guyon, Denis Leroux, Alain Loriguet,
Thierry Maire du Poset, Alain Marguet, Pierre Simon, Michel Vienet, Thierry Vernier.

Remettre nos collèges au cœur des politiques départementales

L’échec le plus grave de la majorité qui gou­verne le Doubs depuis 2015 sera sans doute d’avoir délaissé les collèges.

Entre 2004 et 2015, 24 collèges complè­tement transformés et 2 collèges neufs construits. Sans compter les restructurations de « Diderot » à Besançon, « Guynemer » à Montbéliard ou celles des établissements de Voujeaucourt et Mouthe, dont les travaux avaient débuté, et se sont terminés depuis.

Entre 2015 et 2020 ? Rien, ou presque. Res­tructuration du collège de Quingey en cours. C’est tout. L’équipe aux manettes n’a pas réussi à construire un seul collège… Alors que c’est cruellement nécessaire à Bethon­court, il ne devrait ouvrir que -peut-être- en septembre 2023…

Les communautés éducatives et parents d’élèves des collèges de Pontarlier, Héri­moncourt (pas d’accessibilité pour un enfant handicapé…), Seloncourt, se demandent quand est-ce que l’on va s’intéresser à eux ? A Sancey, quelques travaux réalisés cet été, mais il reste beaucoup à faire.

Le projet en direction des collégiens est pourtant le symbole, le marqueur, de ce qu’on veut faire pour préparer l’avenir… Nous avions une reconnaissance du tra­vail accompli, par l’UNICEF : Département ami des enfants. Ce label sera-t-il perdu fin 2020 ?

Concernant l’adaptation des bâtiments, par­kings, cours de récréation au climat, nous avons proposé la végétalisation, là où c’est pertinent. Où en est-on à ce sujet? Nulle part. Une autre proposition, pour aider les troupes artistiques en ces temps de Covid et favori­ser l’éveil culturel des ados : subventionner des micro spectacles dans les collèges.

Enfin, en cette rentrée, un point de vigilance : le coût supplémentaire pour les collégiens lié au port du masque ; que nous souhai­tons par ailleurs fabriqués le plus localement possible…

Malgré l’épidémie et tous les nuages qui menacent, profitons de cette belle fin d’été ! Nous souhaitons une bonne rentrée à tous !

Les élus du groupe socialiste et divers gauche : Groupe Le Doubs Au Coeur : David Barbier, Frédéric Barbier, Christine Coren-Gaspéroni,
Claude Dallavalle, Magali Duvernois, Gérard Galliot,
Philippe Claudel, Raphaël Krucien, Géraldine Leroy,
Rémy Nappey, Danièle Nevers, Martine Voidey.